La peur d’accoucher (tokophobie)

La tokophobie (ou tocophobie) est une peur de la grossesse, et en général une peur de l’accouchement. Il est tout à fait normal pour une femme de ressentir de l’appréhension et de l’inquiétude à l’idée de mettre au monde. Cependant, il n’est pas normal que cette peur soit forte et omniprésente. Voilà pourquoi il s’agit d’une phobie (non contrôlée) et pas d’une simple peur.

La tokophobie est présente avant, pendant, ou après la grossesse. Tokophobie primaire est celle qui se manifeste pendant l’accouchement, et la tokophobie secondaire est celle qui arrive après un premier accouchement. Enfin, la tokophobie qui peut survenir pendant la grossesse est souvent liée à une dépression pré-natale.

La peur de la grossesse peut provenir des histoires dramatiques transmises par le bouche à oreille (entre copines) qui sont souvent fausses ou exagérées. On peut aussi développer un tokophobie lorsqu’on est exposé à des images ou des histoires choquantes, à la télévision et dans les médias, qui sont souvent faussées par rapport à la réalité. Autrefois, la peur de l’accouchement était surtout véhiculée par des textes de roman.

Différence entre peur et phobie

La phobie est la maladie de la peur : il s’agit d’une peur sans raison. La peur est naturelle, et un peu de peur est bon pour la santé. On peut avoir peur d’accoucher et de mettre au monde. Autrefois, l’accouchement était plutôt risqué car il arrivait fréquemment que des femmes (et des nouveaux-nés) meurent pendant la grossesse ou pendant la mise au monde.

De nos jours cependant, être enceinte et accoucher ne sont plus aussi dangereux qu’autrefois. La médecine a fait énormément de progrès ! Donc, il n’est pas normal d’avoir peur de l’accouchement au-delà du raisonnable. Pour la majorité des femmes, une grossesse et un accouchement se déroulent sans aucun problème.

Une femme qui est sans cesse angoissée, inquiète à l’idée d’avoir un enfant, est peut-être atteinte de tokophobie. Il arrive même que certaines femmes ne tombent jamais enceinte, car elles ont trop peur d’avoir un enfant, et font tout pour que cela ne se produise jamais. Ce n’est pas voulu : c’est inconscient. La femme évitera simplement de trouver un petit ami, ou d’avoir des rapports sexuels lors de sa période de fécondité, etc.

Les femmes qui sont atteintes de tokophobie ne sont pas celles qui ne veulent pas avoir d’enfant. En réalité, elles veulent avoir un enfant mais ont trop peur de la grossesse ou de l’accouchement pour ensuite passer à l’acte. En d’autres termes, elles vont éviter (parfois sans le savoir) d’avoir un enfant, uniquement car elles auront une peur absolue (totale) de l’accouchement.

Elles seront donc malheureuses car, au fond, elles veulent un enfant, mais une maladie les empêche de satisfaire ce besoin. Voilà pourquoi la tokophobie est mauvaise pour la santé. Elle empêche une femme d’être heureuse en mettant un enfant au monde comme elle le voudrait. La tokophobie est une peur irrationnelle et parfois inconsciente. Il faut la prendre en charge dès que possible, car se soigner prend du temps.

Les phobies et les troubles anxieux

En psychologie, la phobie est très proche de l’anxiété. Les personnes anxieuses sont des personnes inquiètes sans raison apparente, et qui occupe vous pensées en permanence. Cette inquiétude peut révéler une phobie, comme la peur du vide ou… la tokophobie. Une jeune femme qui souhaite donner la vie, mais qui est inquiète de tomber enceinte, est parfois tout simplement une femme ayant une personnalité anxieuse.

Pour soigner le trouble anxieux occasionné par votre peur, vous pouvez discuter avec votre médecin ou un spécialiste : il saura vous écouter, et vous donner les réponses qui vous aideront à aller mieux. Le traitement le plus efficace n’est pas un médicament (comme on pourrait le penser) mais un accompagnement thérapeutique, c’est à dire discuter régulièrement avec un thérapeute (psychologue ou psychothérapeute.)

Il existe de nombreux types d’anxiété, comme l’anxiété existentielle ou l’anxiété réactionnelle. Si vous pensez être atteinte de tokophobie, et que cette phobie est d’origine anxieuse (angoisse et inquiétude), alors il est possible qu’il s’agisse d’une anxiété spécifique à la grossesse. Un thérapeute saura vous expliquer tout cela en détail, et vous aider à surmonter votre mal-être définitivement.

Comme pour toutes les maladies, la peur de la grossesse sera plus facile à traiter (soigner) si elle est prise en charge rapidement. Il ne faut pas attendre la dernière minute pour prendre soin de votre santé : vous devez consulter votre médecin traitant si vous pensez que votre impossibilité d’avoir un enfant est due à une tokophobie ou à une anxiété (peur ou inquiétude sans raison apparente.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *