Syndrome anxio-dépressif : anxiété et dépression

La dépression et l’anxiété généralisée sont deux troubles souvent associés sous le nom de syndrome anxio-dépressif. Pour autant, on peut être dépressif sans être anxieux, et on peut être anxieux sans se sentir déprimé. Pour mieux comprendre la dépression anxieuse (anxiété et dépression simultanée), il faut rentrer dans le détail de chacun de ces deux troubles.

Comme nous allons le voir sur cette page, l’anxiété précède souvent la dépression et pas l’inverse (bien que cela soit aussi possible). La raison en est que l’anxiété est une manifestation d’inquiétudes parfois saines mais qui peuvent dégénérer en dénigrement ou en fatalisme devant la non-résolution de celles-ci dans le temps.

Comprendre l’anxiété et les symptômes de l’anxiété généralisée

L’anxiété est tout à fait normale en quantité raisonnables. Elle peut être due à diverses raisons, biologiques et physiologiques (génétiques), environnementales (sociétales, parentales), ou un mélange des deux. L’anxiété est tout simplement une inquiétude pour le futur, elle est légère et diffuse et ne pose habituellement pas de problème. On dit que l’anxiété est bénigne (sans danger).

En revanche l’anxiété généralisée est néfaste pour la santé, car être tout le temps anxieux et donc inquiet empêche de mener une vie normale. Le trouble de l’anxiété généralisée (TAG) est un trouble qui peut prendre le dessus sur votre vie si vous le laissez s’installer. Ses symptômes sont une inquiétude permanente d’un risque qui n’est pas forcément réel, ainsi que divers troubles associés qui peuvent être très variable (du sommeil, de l’alimentation, de la vie sociale, etc.)

Le syndrome anxieux est donc une exagération de l’inquiétude anormale, contrairement à l’anxiété normale qui est simplement une réponse à un stress et vous permet de réagir et d’adapter votre comportement face à une épreuve de la vie. Il faut donc bien faire la différence tout d’abord entre une petite anxiété sans danger, normale, et une grosse anxiété qui vous empêche de mener votre vie normale.

Comprendre la dépression : les signes de la dépression

Il faut tout d’abord différencier la déprime, qui est bénigne et passagère, et la dépression qui est un trouble important du comportement et se prolonge dans le temps. Comme dans le cas de l’anxiété, un peu de déprime passagère n’est donc pas une mauvaise chose, elle permet de maintenir l’équilibre et de rester en bonne santé avec une période de repos. D’ailleurs, en France beaucoup de gens sont un peu déprimés en hiver en raison du manque de soleil, mais ils ne sont pas dépressifs pour autant.

La dépression est différente de l’anxiété car elle ne comporte pas forcément d’inquiétude. Une personne dépressive sera  constamment fatiguée et elle aura surtout des idées défaitistes, pessimistes, et une sensation de fatalité. Alors que l’anxiété est un ensemble d’inquiétudes qui peuvent dégénérer en angoisse (sensation d’oppression et envie de fuir ou de se laisser mourir), la dépression est plutôt une résignation pure et simple à avoir des idées négatives. La dépression est donc différente par nature de l’anxiété, elle est à la fois le symptôme et la manifestation d’un manque de positivité. Une personne diagnostiquée par un médecin comme étant dépressive a peu d’énergie.

Le trouble anxio-dépressif expliqué simplement

Nous avons vu que l’anxiété est de l’inquiétude, et la dépression de la résignation. Les deux vont-ils forcément ensemble pour autant ? L’un accompagne-t-il toujours l’autre ? Non. Cependant, ces deux troubles sont proches et ils sont donc souvent diagnostiqués ensembles. Les professionnels de santé savent aussi que l’on peut passer de l’un à l’autre, ou développer l’un à partir de l’autre, et font donc attention à ceux deux troubles ensemble. Voilà pourquoi le trouble anxio-dépressif est très courant, presque aussi courant que l’anxiété et la dépression seuls.

Pour faire simple, le trouble de l’anxiété est une inquiétude omniprésente et un sentiment d’impuissance qui provoque un jugement et un auto-dénigrement. Lorsqu’il se manifeste pendant trop longtemps, ce trouble anxieux il peut alors causer une dépression nerveuse majeure car il contraint à subir une situation sans issue. Le plus souvent, la personne atteinte d’anxiété va chercher à éviter ou combattre la situation inquiétante, cependant elle n’y réussit pas toujours et la situation peut donc la rattraper : elle va donc développer un fatalisme et un manque d’énergie chronique (par découragement) qui pourra être diagnostiqué comme une dépression par un médecin.

Une personne atteinte d’un trouble anxio-dépressif pourra travailler à la fois sur ses actions, ses pensées, ou sur le contrôle de ses émotions, afin de régler ses problèmes anxieux et dépressifs simultanément. Il est tout à fait possible de guérir du trouble anxio-dépressif, il n’est pas une fatalité, et vous ne devez donc pas vous en faire! Contactez votre médecin traitant ou un professionnel de santé pour discuter des traitements possibles (avec ou sans médicaments) afin de regagner votre énergie et de résoudre vos inquiétudes.

2 réponses sur “Syndrome anxio-dépressif : anxiété et dépression”

  1. Bjr ,
    J ai un symptôme anxio dépressif mais il y a des hauts et des bas j’arrive pas à surmonter le physique est la mais pas le morale comment Je vois un psychologue tout les jeudi et elle vas m orienter vers un psychiatre mais ma psychologue pense ke je peut sûremonter elle sent ke je suis une personne ki cherche à sans sortir maos sa mettras du temps.

    1. Bon courage Véronique. N’hésitez pas à consulter également un psychiatre: son rôle est complémentaire à celui d’un psychologue, et il est remboursé par la sécurité sociale en France (si vous obtenez une prescription de votre médecin traitant).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *