Le trouble de l’anxiété sociale expliqué simplement – La peur des gens (démophobie)

L’anxiété sociale est une inquiétude en rapport avec les relations aux autres. Avoir un peu d’anxiété sociale, par exemple quand on rencontre de nouvelles personnes, est tout à fait normal car cela nous permet de faire une bonne impression et d’être un peu plus attentif à notre manière de nous tenir. Cependant, trop d’anxiété sociale est mauvais car nous serons alors beaucoup trop inquiets pour rencontrer ces personnes dans de bonnes conditions : nous rougirons, nous bafouillerons, etc.

L’excès d’anxiété sociale est un maladie appelée le trouble de l’anxiété sociale. Elle se caractérise par des pensées négatives, des émotions négatives, ou des comportements négatifs à l’encontre des autres. On développe donc une inquiétude permanente d’aller à la rencontre d’autrui (autres personnes). Par exemple, on peut avoir tellement peur (émotion) de rencontrer une personne que nous nous jugeons incapable (pensée) d’être un bon ami, et nous éviterons le rendez-vous (action d’évitement).

Il est normal d’être un peu anxieux de temps en temps, mais si vous êtes atteint du trouble de l’anxiété social, alors vous êtes beaucoup trop anxieux ! C’est cet excès d’anxiété qui nuira à votre santé à long terme, et vous empêchera de mener une vie normale. Si vous pensez être atteint d’un trouble de l’anxiété sociale, rendez-vous chez votre médecin et discutez avec lui : il pourra alors émettre  le diagnostic de votre maladie à partir des symptômes que vous lui décrirez, et vous proposer un traitement adapté (avec ou sans médicament).

Quelles sont les maladies de l’anxiété ?

L’anxiété est une pensée, vous savez que vous êtes inquiet de quelque chose mais vous ne savez pas forcément de quoi. L’anxiété sociale est une forme d’anxiété ciblée sur les autres, et elle vous permet donc de commencer à réfléchir à votre inquiétude. Avez-vous peur des autres parce que votre apparence ne vous plait pas ? Evitez-vous les autres simplement car avec pris l’habitude d’être solitaire et introverti(e) ?

On retrouve l’anxiété sociale dans de nombreux troubles (maladies). En réalité, seul un médecin pourra diagnostiquer correctement le trouble dont vous êtes atteint, et si vous avez beaucoup d’anxiété sociale alors c’est peut-être le signe d’un trouble plus important. Par exemple, vous pourriez être atteint du trouble de l’anxiété généralisée, c’est à dire d’une inquiétude permanente. La différence entre l’anxiété sociale et l’anxiété généralisée est simple : au lieu d’être inquiet uniquement à l’idée d’être social, vous êtes inquiet également pour d’autres choses comme par exemple de prendre l’avion, de monter dans un ascenseur, ou d’être au contact de l’eau.

Tout cela est très compliqué, et il faut laisser le soin à votre médecin de vous aider à aller mieux. Il faut surtout retenir que l’anxiété est normale à petite dose et anormale à haute dose. D’ailleurs, les personnes qui sont très anxieuses subissent des crises d’angoisse : elles paniquent lorsqu’elles sont exposées à certaines situations.

Il existe deux maladies précises en rapport avec l’anxiété sociale : le trouble de la personnalité évitante (aussi appelé trouble de la personnalité anxieuse) et la démophobie (peur des autres). Ces deux maladies sont différentes. La personnalité évitante choisira d’éviter les autres, alors que la personne atteinte de démophobie aura surtout peur des autres. Dans les deux cas, vous êtes inquiet en pensant à d’autres personnes, la différence se situe dans la réaction : la personnalité évitante voudra à tout prix éviter de penser aux autres, alors que la personne démophobe pourra penser aux autres mais évitera de les cotoyer (de les fréquenter.)

L’anxiété sociale peut également être de l’ochlophobie qui est la peur de la foule (et pas des gens individuellement), ou l’agoraphobie qui est la peur des grands espaces (mais pas forcément des gens qui y sont présents.)

Ces différences sont subtiles et vous n’avez pas besoin de les connaitre pour savoir que vous êtes mal à l’aise.

Comment vaincre la timidité ?

Une personne anxieuse est souvent une personne timide. Que vous soyez démophobe, évitante, ou atteint d’une autre maladie sociale, ne paniquez pas : il est tout à fait possible de vaincre son anxiété ! La timidité maladie est due à un mal-être que vous pouvez tout à fait apprendre à gérer.

Une personne anxieuse aura tendance naturellement à éviter ou affronter son mal-être indirectement. Pour réussir à ne plus être anxieux socialement, votre médecin vous conseillera un traitement adapté, comme par exemple de parler avec un spécialiste (thérapie), et parfois de prendre un complément alimentaire ou un médicament pour atténuer les symptômes (la gêne occasionnée par) votre maladie.

Les symptômes du trouble de l’anxiété sociale sont souvent des sueurs froides, un cœur qui bat très vite, des pensées négatives, la sensation d’avoir besoin de fuir, ou même des troubles du sommeil ou des inquiétudes invraisemblables. On peut guérir du trouble de l’anxiété sociale et les symptômes disparaîtront sans médicament. La guérison s’effectue le plus souvent en parlant avec un thérapeute, et celui-ci est remboursé par la sécurité sociale. Parlez avec votre médecin et ne lui mentez pas, afin qu’il puisse vous aider à aller mieux. Vous devrez peut-être accepter un médicament temporairement, pour aller mieux à court terme, afin de pouvoir vous soigner et d’aller mieux à long terme.

 

Une pensée sur “Le trouble de l’anxiété sociale expliqué simplement – La peur des gens (démophobie)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *