La crise d’angoisse existentielle et l’anxiété existentielle

L’angoisse existentielle ou crise d’angoisse existentielle est une anxiété de court terme. Comme l’anxiété, elle est une sorte de peur ou d’inquiétude par rapport à l’avenir. Cependant l’angoisse est à court terme (souvent quelques heures au maximum) alors que l’anxiété existentielle est à plus long terme (6 mois ou plus). Voici plus d’informations sur l’anxiété, l’angoisse, la panique, et des explications sur l’angoisse existentielle en particulier.

L’anxiété et l’angoisse sont liées, elles ne sont pas des maladies : il est tout à fait normal d’être un peu inquiet devant quelque chose d’inquiétant. Si vous n’étiez jamais inquiet, alors vous seriez une personne anormale puisque vous n’auriez peur de rien. Une personne sans peur est une personne qui prend beaucoup trop de risques.

L’inverse c’est d’avoir tout le temps peur, d’être tout le temps inquiet, même sans raison valable. On appelle cela l’angoisse à court terme, et l’anxiété à long terme. Lorsque l’angoisse ou l’anxiété vous empêchent de vivre normalement alors elles deviennent des maladies : le trouble panique (maladie de l’angoisse à court terme) et le trouble de l’anxiété généralisée (maladie de l’anxiété à long terme).

L’angoisse et l’anxiété peuvent survenir à tout moment : certaines personnes par exemple sont inquiètes à l’idée de rencontrer de nouvelles personnes.  D’autres préfèrent éviter de prendre l’avion par crainte d’un accident. Si on laisse l’angoisse et l’anxiété se développer, alors cela peut prendre des proportions dramatiques (cela peut devenir grave). Par exemple, on peut avoir tellement peur des autres que l’on décide de ne plus sortir de chez soi, ou on peut avoir tellement peur des avions que l’on observe tout le temps le ciel pour vérifier qu’aucun avion ne vas nous tomber dessus. Cela n’a rien de drôle car la personne ne peut alors plus mener une vie normale.

L’angoisse et l’anxiété existentielles

Les troubles anxieux existentiels sont l’inquiétude ou la peur de l’existence. Il est difficile d’expliquer ces angoisses de manière simple. Il s’agit de l’inquiétude d’être une personne humaine et mortelle, c’est à dire une personne qui mourra un jour. Nous naissons sans nous rendre compte que nous pouvons mourir : lorsqu’on apprend la mort, alors on peut subir un choc et devenir inquiet de mourir bientôt.

On peut également devenir inquiet car on sait que nous sommes libres de choisir entre la vie et la mort. Nous avons donc peur de nos propres décisions. La liberté de choisir nous donne du pouvoir, et ce pouvoir est pour certaines personnes une source d’inquiétude. L’angoisse existentielle, c’est donc la réaction du corps quand on découvre que l’on va mourir un jour.

L’angoisse existentielle existe chez les enfants et les adultes. On peut tout à fait se réveiller un matin et réaliser que nous sommes en vie, même lorsqu’on a 20 ou 30 ans. Les enfants ne connaissent pas la mort, les adultes ne la connaissent pas toujours non plus. L’angoisse existentielle peut également survenir lorsqu’on est confronte à la mort d’un proche, ou lorsqu’on échappe à un accident qui aurait pu nous coûter la vie (qui aurait pu nous tuer.)

Dans tous les cas, sachez que l’angoisse et l’anxiété sont des réactions normales. L’angoisse et l’anxiété sont temporaires et disparaissent après un certain temps. L »angoisse et l’anxiété existentielles sont des maladies si elles durent trop longtemps et qu’elles prennent le dessus sur vous. Si vous pensez être malade, alors n’hésitez pas à consulter votre médecin : il pourra vous dire si vous êtes en bonne santé ou non, en fonction de ce que vous lui direz.

D’où venons-nous ? Ou allons-nous ? Quel est l’objectif de la vie ? Quand l’homme affronte ces questions, il peut devenir anxieux. Il devient alors paralysé mentalement, et il est incapable de réfléchir logiquement (penser clairement.) L’angoisse de mort existentielle c’est affronter ou éviter ces questions, et être inquiet car elles vous obsèdent. Le but de la thérapie est de vous permettre de répondre à ces questions, et d’accepter les réponses pour éviter d’être paralysé par l’idée de la mort.

 

3 réponses sur “La crise d’angoisse existentielle et l’anxiété existentielle”

  1. Bonjour donc je pense souffrir d angoisse existentielle .. j explique vite fait mon cas .. âgé de 32 ans Maman à 23 ans avec mon conjoint Avec qui j était depuis mes 19 ans .. tout se passe super .. à 29 ans je fais ma 2 eme puce .. la encore tout ce passe bien pour moi .. êt la en juin 2016 extrement fatigué car la deuxième puce nous a extrêmement fatiguée elle est très dure .. j ai un voisin d en face qui décède ce jour là à bouleversée ma vie .. me voila prise d une énorme prise de conscience .. je vais mourrir cette pensée m envahissait de jour en jour .. chaque jour je le levais et pensais à ca direct .. je suis une Maman tres présente avec mes enfants mon mari ne m à Jamais trop aidé pire à bientôt 40 ans ç est un grand enfant .. petit à petit je ne supporte plus ma vie , je suis fatigué et des que les enfants m énerve ou autre je pense à cette putain de mort de mèrde … au jour d aujourd’hui j ai quitté mon conjoint la semaine dernière ..nous deux il fallait que ça cesse l amour n était plus présent et chaque jour je m enfoncer dans mon rôle de juste Maman au foyer .. j ai actuellement toujour cette angoisse de mort d existence en moi pourquoi je vis je ne comprend pas … la vie m effraies tout simplement .. on vis on meurt qu elle est le putain de but j suis tellement en colère apres ca bordel … expliquer moi quel est mon soucis ? J suis cingler ? Ma vie était t elle devenu si ennuyeuse avec mon conjoint qui ne me montrais aucunes attention que j ai déclencher ca ? Vais je arreter de vivre chaque jour en pensant que facon pourquoi vivre puisque je vais y rester tôt ou tard !!! Expliquer moi que Faire ? Merci par avance ..

  2. Je m inquiete souvent des choses de la vie ..Pourquoi la vie est ainsi faite et pourquoi pas autrement..l’analyse de la vie ,le sens des choses etc..Je me demande si je ne deviens pas fou a vouloir tout analyser tout le temps.

  3. Depuis ma rupture et l’arrêt total de l’alcool j’angoisse à l’idée de ne pas savoir d’où venons nous les êtres humains, que sommes nous. Très petite j’y pensais puis après j’ai fumé du H et quand j’ai arrêté pareil angoisses et la rebelotte.
    Je crois que c’est la grande question et tous les tocs, les addictions en plus des traumatismes nous ramènent à cela.
    Je travail sur l’acceptation et j’ai peur d’angoisser devant les autres.

    Je n’arrive toujours pas à me faire une raison mais le temps me fait avancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *